Le Gud Lyon provoque à la haine - 28 Mai 2012

LE GUD LYON PROVOQUE À LA HAINE
C'EST LA PROPAGANDE HAINEUSE QUI GANGRÈNE NOTRE SOCIÉTÉ

Dans sa dernière campagne de communication, le GUD Lyon, qui se présente comme un « syndicat
étudiant », montre une nouvelle fois, s'il en était encore besoin, à quel point les revendications universitaires et les droits des étudiants l'intéressent peu.
Une nouvelle fois, le GUD Lyon paraît pour ce qu'il est : un groupuscule haineux, dont l'énergie n'est tournée que vers la propagation de la haine xénophobe.
Remettant en cause la liberté de conscience en refusant la construction de mosquées et de synagogues (pour mieux ensuite dénoncer les prières de rue?!), le GUD Lyon illustre sa communication en parlant de gangrène, de maladie infectieuse étrangère au corps d'origine, pour désigner 2 pratiques religieuses. Le mouvement d'Extrême-Droite pousse l'amalgame plus loin en illustrant le tout de photographies de personnalités publiques associées à l'intégrisme religieux, à la finance ou à des violences sexuelles.
La Fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l'Homme dénonce cette pratique odieuse de l'amalgame ou de la présentation des musulmans ou des juifs comme une maladie détruisant le corps, la Nation française.
La Fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l'Homme rappelle que dans une République laïque, la liberté de conscience est un élément fondamental du vivre ensemble. Cette liberté ne peut être retenue que par le trouble à l'ordre publique: aujourd'hui, c'est le GUD Lyon, par sa campagne, qui trouble cet ordre public.
La Fédération du Rhône de la Ligue des Droits de l'Homme, qui vérifie la possibilité et l'opportunité de poursuites judiciaires en lien avec ses partenaires du Collectif de Vigilance, attend des autorités publiques qu'elles même elles réagissent clairement et rapidement.

Stéphane GOMEZ
président fédéral de la Ligue des Droits de l'Homme

À Lyon, le lundi 28 mai 2012