Tchetchénie 6 novembre 2019

Depuis son arrivée au pouvoir, Ramzan Kadyrov, a utilisé la religion musulmane comme un instrument pour asseoir son autorité. Par contre sa lutte contre les islamistes l’a amené à critiquer la doctrine dont ils se réclament : le wahhabisme. Cet épisode relaté ci-dessous permet de se demander comment Kadyrov pourra continuer à jouer un rôle d’intermédiaire en Arabie Saoudite tout en critiquant le wahhabisme consubstantiel au royaume.

Un conflit avec le petit-fils de l’ancien grand mufti d’Arabie Saoudite, Abd al-Aziz ibn Baz, oblige les autorités tchétchènes à se justifier

Le "Nœud Caucasien" a annoncé que le 17 octobre, Salikh Ibn Baz, petit-fils de l'ancien grand mufti d'Arabie saoudite, avait accusé Kadyrov de réprimer les wahhabites, le chef de la Tchétchénie ayant déclaré le wahhabisme contraire au Coran et à la Sunna. Adam Shakhidov, le conseiller religieux de Kadyrov, s’est impliqué, mais n'a pas réussi à contester efficacement les arguments du petit-fils et a invité Ibn Baz à se rendre en Tchétchénie, mais ce dernier a refusé et a exprimé son mépris pour Kadyrov.

Après le conflit, la chaîne de télévision tchétchène diffusant en langue arabe a lancé un projet visant à prouver le bien-fondé de la politique religieuse menée en Tchétchénie, a rapporté  "Kavkaz.Realii".

"Nous avons brandi la bannière de l'islam et appelé à la modération par le biais de manifestations de miséricorde et d'amour. Et ensuite, les gens ont commencé à choisir la Tchétchénie comme lieu d'adoption de l'islam", indique un commentaire sur la vidéo publiée sur la page Facebook de la chaîne de télévision.

Adam Shakhidov a déclaré dans un de ses derniers appels vidéo que Kadyrov avait "construit une nouvelle histoire musulmane pour le peuple tchétchène" et qu'il "n'avait jamais connu un tel renouveau islamique en Tchétchénie". "Les gens se réjouissent; ils prient dans les mosquées, étudient les sciences de la charia et font acte de charité", a déclaré M. Shakhidov.

Source: https://www.eng.kavkaz-uzel.eu/articles/48978/

© noeud caucasien 05/11/2019